Le mors, un mal nécessaire?

LE MORS EST-IL UN INSTRUMENT NECESSAIRE ?

les cavaliers débutants pensent que le mors sert à stopper le cheval et à le controler; Rien n'est moins sur, car un mors mal utilisé sera douloureux et le cheval cherchera à s'y soustraire. les cavaliers débutants ont tous tendance à se'accrocher aux rènes et à tirer sans ménagement sur la bouche du cheval qui peut devenir incontrolable. lors, c'est l'escalade de violence propre aux humains...

Le mors peut être quelque chose d'admirable élevé au niveau d'un art. Le mors, oui à condition de savoir parfaitement monter, de développer une écoute extrèmement subtile de son cheval et de montrer une infinie patience une fois que l'on a compris ce qui se passe sur l'ensemble de son cheval, sur son équilibre et sur ses blocages.

Sans toutes ces qualités du cavalier, le mors devient un  instrument de torture dans la majorité des cas, car même si nous pensons savoir bien monter, en sommes-nous si certains? 

Dans cette optique, je préfère ne pas utiliser de mors que de penser que je l'utilise bien. Imaginez avoir un morceau de métal froid en bouche, voire une sorte de chaine sur lesquels sont imprimés des mouvements non maitrisés et désordonnés... La plupart des cavaliers n'ont pas idée de la force induite par la traction opérée sur les rênes et des douleurs que cela provoque chez le cheval. Voici une vidéo destinée à devenir conscient de l'impact d'un mors dans la bouche d'un cheval et de la brutalité déployée contre le cheval... attention, certaines images sont difficilement soutenables... puisse cette vidéo faire réfléchir  http://www.youtube.com/watch?v=PMfcc0hzGMU&feature=related

Pour ceux qui sont touchés par la cruauté visible dans cette vidéo, il est possible de signer la pétition suivante ; against equestrian sport.  http://www.gopetition.com/petitions/against-equestrian-sport.html

Devenir conscient d'un problème induit souvent un changement de cap .Entre renoncer à faire des exploits et renoncer à faire souffrir un cheval, nous avons choisi, forts de savoir que certaines personnes tels que Jean François Pignon montrent qu'il est tout à fait possible de guider des chevaux sans mors... http://www.jfpignon.com/videos_plage_fr.html

Ne rêvons pas, tout le monde n'est pas Jean François Pignon...Alors que faire?

Pour la ballade, une bride sans mors sera préférable à notre sens, car en ballade, il vaut mieux laisser le cheval rechercher lui-même son équilibre en  le laissant libre de toute contrainte, ce qui sera un très bon exercice. Nous utilsons les brides sans mors de chez Barefoot,notamment la walnut de type cross pull très bien conçues, très confortables pour le cheval et ce qui ne gâte rien, les brides sans mors de chez Barefoot sont très belles. http://www.barefoot.lu/fanbrides.htm

Et si jamais un cheval s'avère difficile à monter, le plus simple est de ne pas le monter, il n'est pas fait pour cela ou bien souffre d'autre chose. il est un facteur méconnu qui pourait bien avoir une incidence considérable si l'on voit ce que le métal en bouche ; ou simplement sur le corps, ou encore certaines matière, provoquent chez des etres humains. cela est donc tout à fait possible pour des chevaux... le documentaire suivant est interpellant à ce sujet.                          http://www.youtube.com/watch?v=yVteUqSLIW0

 

Pour les inconditionnels du mors, je vous invite à regarder ce  documentaire montrant à quel point un mors bien utilisé peut être un outil de premier ordre. Dans ce documentaire on comprendra que l'apprentissage du cavalier est essentielle et l'on verra l'impact qu'un cavalier peut avoir sur sa monture.                                             http://www.equidiawatch.fr/#/video/1513309

 

Nous ne sommes ni pour, ni contre le mors.

Simplement, c'est en prenant conscience de  l'incidence de nos actes sur les chevaux,

que nous apprendrons à observer, à réfléchir et peut-être à comprendre certaines réactions de nos chevaux

en dehors de nos conditionnements de base, de nos certitudes et de nos idées reçues.