nourriture chevaux, soins chevaux, débourrage, étalon, poulain, stage cheval

Un cheval pour la vie

A 78 ans, ma mère a pris pour la premiere fois une fourche à crottins pour m'aider à nettoyer le paddock ; le lendemain elle me disait que cela avait été le plus beau jour de sa vie...

La présence des chevaux, l'espace ... la magie.... Oui les chevaux peuvent nous conduire vers ce qui a du sens... du bon sens, d'ou sans doute, l'attirance inextingible que nous avons envers les eux.

Le projet d'avoir un cheval nécessite de se demander quelle place nous pouvons lui offrir dans notre vie. 

Pourra-t on lui offrir une existence qui corresponde à ses véritables besoins, à son bien-être et cela jusqu'à sa mort? Sommes nous suffisamment disponibles pour s'occuper de lui régumierement afin de créer ce lien quasiment magique avec lui ?

 

Avons nous conscience qu'un cheval est un être véritablement conscient, qui nécessite qu'on s'occupe de lui afin de pouvoir créer ce lien magique qu'il est capable de nous offrir?

Quellee st notre véritable motivation? rechercher à vivre ce lien unique, ou quelque part, sans vraiment se l(avouier, est ce un faire valoir, une compensation affective ou autre ?

Nous avons la responsabilité d'êre tres clair avce ces questions pour que laventure ne tourne pas au cauchemar;

 

Au moment de chosir un cheval attention aux marchands; ils savent abuser de nos émotions. Sommes nous vraimlent conscient du type de cheval qui nous convient?

Les marchands ou éleveurs ont tendance à mettrre en avant des criteres inappropriés comme la couleur, ou le cheval pleins papiers"... afin de réaliser la vente.Ne soyons pas dupes. le choix d'un cheval est d'avord un coeur à coeur, mais aussi un choix raisonné. 

Un poulain, un étalon, ou un jeune cheval demande plus d'attention et d'engagement qu'un bon cheval déjà éduqué et expérimenté si nous sommes  débutants; nous devons rester humbles en nous même et connaitre nos capacités. Sinon, nous devons avoir les moyens financiers de bien s'entourer avec des gens compétents... mais avons nous vrament trouvé des gens compétents pour nous aider?

et un étalon sera toujours plus problématique qu'une jument, ou un hongre si nous devons le mettre en pension quelque part.

Quand au jeune cheval posons-nous la question; quel genre de débourrage a t il vécu? quand et comment a t il été sevré? sachant aussi que tous les manules anciens préconisaient de ne monter qsur un cheval qu'à partir de ses 6 ans lorsque son squelette est suffisamment formé, ce qui ne l'empeche pas d'petre longuement travaillé à pieds... car avec un travail à pieds bien fait , la mise en selle est une formalité... et ne nécessite aucun débourrage...

Enfin avons nous connaissance des véritables besoins du cheval? lieu de vie, nourriture, soins....

Des 2020 nous proposons aux personnes novices qui souhaitent mettre un cheval dans leur vie, de venir vivre en immersion dans un troupeau de chevaux afin de vivre ce quotidien et d'apprendre tout ce qui concerne les besoins des chevaux et ce qu'il faut savoir avant d'acheter un cheval.

Pour tout renseignement, contacter Veronique au 0033 640 84 19 00