Abris et esplanade

Le principal problème rencontré avec des chevaux en prairie toute l'année est la boue devant les abris ou les boxes par temps de pluie. Lors de la conception de la première prairie, j'ai expérimenté avec succès l'aménagement d'une esplanade en poussier devant les abris.

2009-m03-j21-24.jpg

Les abris étaient disposés sur de la terre battue. Nous avons évité le béton qui  peut propager des ondes telluriques négatives si l'endroit n'est pas adéquat (les chevaux sont très sensibles aux ondes telluriques).

Le béton dégage aussi des gaz agressifs au contact des urines alors que la terre battue permet une bonne absorption (surtout si l'on traite le sol aux EM (voir notre page EM micro organismes efficaces et utiles. Enfin, la terre est plus chaude que le béton et aussi plus souple.

 

ESPLANADE EN POUSSIER   Devant les abris sur terre battue, nous avions disposé un lit de cailloux drainants sur 30 cm recouvert de poussier; attention pas n'importe quel poussier mais un poussier de pierre dure, comme  le porphyre de la carrière de Quenast l'un des meilleurs, car il est lourd et reste bien en place)

Attention aussi de ne pas prendre un poussier trop fin qui risque de faire de la boue ou dont les fines particules peuvent se glisser dans la ligne blanche des pieds. Quelques euros épargnés peuvent couter cher ensuite.

Avec ce système, les chevaux n'ont jamais les pieds dans la boue et l'on peut facilement nettoyer les abords des abris. Cela est également bénéfique pour les chevaux pieds-nus qui sont donc constamment en contact avec un sol dur et abrasif qui entretient leurs pieds et les habitue à marcher sur des sols durs. Ainsi, il y a alternace entre un sol dur, le sol mou de la piste en sable et le sol souple de la prairie, ce qui ne sollicite pas les mêmes muscles et les même tendons.

class-30.jpg

class-27.jpg

L'aménagement d'une aire de poussier a tout à fait sa place dans la conception d'un paddock paradise visant à varier les sols sur lesquels évoluent les chevaux. 

ESPLANADE EN GRAVIERS     Dans la seconde prairie au relief très en pente, je ne pouvais pas placer de poussier sous peine de le voir partir lors des grosses pluies. J'ai donc opté pour l'étalement de plusieurs tonnes de graviers en porphyre qui ont stabilisé le sol.

2014 m04 j17 23

Le sol en gravier sur des espaces en pente permet à l'eau d'être bien drainée lors de fortes pluies; les chevaux ne sont pas gênés par les graviers qui comblent les lacunes entre les fourchettes. également comblées par de la terre.

Le principal problème d'une couche en dur est avant toute chose, celui de l'écoulement des eaux de pluie; les eaux de pluies doivent pouvoir ruisseler sans faire d'ornières et percoler dans la terre autant que possible. Avec des graviers en porphyre ou autre pierre anguleuse, le sol est à la fois stabilisé et l'eau de ruissellement est "splittée" ou "morcellée" en minuscules filets qui n'ont pas la force d'emporter la surface.

Les avantages d'une esplanade en gravier sont multiples

Pas de terrassement

Pas d'excavation

Possibilité de régénérer l'esplanade en rajoutant dans le temps une couche de graviers là ou ils se seront enfoncés d'avantage au cours du temps

Possibilité d'installer cette esplanade même sur terrain pentu

Mise en oeuvre moins coûteuse

On me demande souvent si le sol reste souple et si des cailloux ne se coincent pas sous la fourchette des sabots. OUI ; le sol reste souple (et s'assouplit par temps de pluie, en toute logique) et des cailloux de coincent dans la fourchette. Mais ceux-ci n'empêchent nullement le cheval de marcher (son pied est conçu pour cela) et ses soles auto-nettoyantes emportent les graviers, de toute façon trop petits pour blesser les pieds.

paddock-sur-cailloux.jpg

 Les abris sont posés sur une esplanade de terre battue recouverte de gravier de porphyre sur 5cm d'épaisseur qui neutralisent la formation de boue