Les abreuvoirs

Dans la nature, les chevaux boivent au ruisseau ou dans un lac la tête en bas; leur physiologie est donc conçue pour avaler l'eau la tête en bas. On placera donc les abreuvoirs entre 50 et 60 cm du sol, suffisament haut pour éviter qu'ils ne soient exposés aux coups de pieds et à la poussière, suffisamment bas pour éviter des mouvements forcés de l'encolure.

Nous avons choisi des abreuvoirs munis d'un petit bouchon de sécurité qui casse en cas de gel; cela évite que le mécanisme principal de l'abreuvoir ne soit endommagé, car même en purgeant les conduites, il peut rester un peu d'eau dans le système (abreuvoirs la Buvette).

Le dispositif le plus adéquat reste tout de même la possibilité de connecter l'abreuvoir à l'aide un tuyau d'arrosage que l'on pourra déconnecter en cas de gel. De cette manière, on pourra laisser couler un goutte à goutte dans une bassine qui sera placée sous l'abreuvoir. Ce dispositif permet d'éviter d'endommager les pièces de l'abreuvoir et de continuer à laisser couleur l'eau jusqu'à environ - 5° avec le goutte à goutte. En laissant couler le goutte à goutte, deux chevaux peuvent boire la quantité d'eau nécessaire pour 24 heures grâce à une bassine de 60cm de diamètre (bassines noire pour gâcher le plâtre chez Brico ou Hubo).

Une autre remarque utile: nous avons installé nos abreuvoirs sur des traverses; certaines sont les perchoirs préférés des oiseaux ; les abreuvoirs peuvent donc être facilement salis; penser à inspecter quotidiennement chacun des abreuvoirs pour les nettoyer.

Nous conseillons également de prévoir un robinet avec chaque abreuvoir, robinet qui peut servir à doucher les chevaux ou simplement à se laver les mains ou les bottes... tant qu'à faire l'installation, un robinet est TOUJOURS utile. (en cas de gel, penser au goutte à goutte...)

Prévoir des abreuvoirs à plusieurs endroits est très pratique et garantit aux chevaux d'avoir toujours de l'eau à boire.

 

ABREUVOIRS ET BASSINES

Nous avons constaté que les chevaux préfèrent toujours aller boire l'eau du ruisseau, de la source ou même de la bassine d'eau(pour autant que l'eau soit renouvelée chaque jour) que de boire directement à l'abreuvoir, même lorsqu'ils sont le choix

du coup, nous avons placé une bassine d'au alimentée par un goutte à goutte sous chaque abreuvoir, bassine dans lesquelles nous mettons chaque semaine une bonne poignée d'argile verte dont la vertu est d'absorber les métaux lourds et de neutraliser les bactéries nocives (bientot une page sur l'argile verte dans notre site) ...

Nous avons également commencé à trouver l'explication de ce phénomène. L'eau sous pression est une eau morte d'un point de vue électyromagnétique.

Voilà, le mot est lancé... et pourtant, il est fort à parier que dans les prochaines années, ces aspects de la matière ne revienne au premier plan.... Pour en revenir à un point de vue pragmatique concernant l'eau de boisson, voici  un lien fort intéressant, qui risque de bouleverser beaucoup d'idées préconçues.

http://eau-alternative.com/spag_dynamis.asp